Publié le Laisser un commentaire

Le guide facile pour gérer les couvertures de ton cheval !

Pendant la période hivernale, mais aussi au cours de l’été, nous sommes amenés à couvrir nos chevaux avec des couvertures. Voici quelques explications simples et rapides pour aider ceux qui sont perdus lorsqu’ils entendent parler de séchante, de grammage, de nid d’abeille.. 

Commençons par le plus compliqué et les plus nombreuses: les couvertures d’hiver.

Nous distinguons deux types de couvertures: les couvertures de box et les couvertures imperméables dites aussi “couvertures de paddock” ou “couvertures d’extérieures”. 

Dans le premier cas, comme son nom l’indique, la couverture de box est une couverture destinée à être portée dans un endroit fermé et à l’abris de l’humidité. C’est une couverture qui ne resistera pas à la pluie et comme pour nous, il serait fortement désagréable d’avoir sur le dos une couverture trempée qui au lieu de nous réchauffer nous refroidit: la couverture de box est donc à faire porter lorsque votre cheval est en intérieur uniquement. 

La couverture d’extérieure, sera comme son nom l’indique destinée à un usage en dehors de l’écurie, pour une sortie au paddock ou pour un cheval vivant quotidiennement au pré. Sur ce type de couvertures nous retrouvons les “deniers” (un nombre suivi d’un D) : plus le nombre de deniers est élevé, plus la couverture sera résistante aux déchirures face à un cheval appréciant se rouler régulièrement ou mangeur de couvertures (sur lui-même ou sur ses copains). La couverture d’extérieure étant imperméable, elle resistera aux intempéries, de la pluie fine aux grosses averses et permettra à votre loulou de rester au chaud et au sec par tout les temps. 

Pour ces deux types de couvertures nous allons retrouver un certain type de grammage: plus le grammage est élevé, plus la couverture est chaude. Généralement vous trouverez des couvertures allant du 0gr (simple couverture imperméable) au 400gr (couverture extrêmement chaude pour chevaux tondus par températures négatives) 

Cependant attention, ce tableau est présenté qu’à titre indicatif. Nous ne le répéterons jamais assez mais chaque cheval a des besoins différents, certains sont plus ou moins frileux. 

A présent passons aux autres types de couvertures: 

  • – la couveture coton: c’est une couverture en coton simple, qui est légére. Idéale en début d’automne pour repousser la tonte et la pousse du poil, et pour le transport. 
  • – la couverture polaire: c’est une couverture en matière polaire comme son nom l’indique qui permet de maintenir au chaud. Néanmoins attention, celle ci pouvant créer de l’électro-staticité certains chevaux ne l’apprécient pas à même les poils car elle peut se révéler désagréable, il faut parfois prévilégier de la mettre par dessus une coton. 
  • – la séchante: c’est une couverture en matière polaire ou tissu technique qui permet l’évaporation de la transpiration du cheval vers l’extérieur tout en le maintenant au chaud. Elle est préconisée après l’effort sur les chevaux non-tondu qui ont transpiré pour éviter un coup de froid et leur permettre d’être rapidement au sec. (sinon la paille propre frottée énergiquement fait aussi le travail avec un peu d’huile de coude).

La dernière couverture est la couverture nid d’abeille que nous retrouvons principalement en été. Il s’agit d’une couverture légère avec une multitude de minuscules alvéoles: cette couverture protège les chevaux des piqures d’insectes. 

Toutes ces couvertures sont à retrouver chez nos selleries partenaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.