Publié le Un commentaire

Le Haras National et l’Ecole des Arts Equestres de Marrakech

La structure du Haras National de Marrakech date de 1913 et a un objectif militaire qui est de fournir des chevaux pour la cavalerie. Cependant, les Haras ont évolué avec le temps. Situé à côté de l’hippodrome de Marrakech, le Haras National accueille aujourd’hui l’école des Arts Equestres de Marrakech qui a été créé par la SOREC (Société Royale d’Encouragement de Cheval) en 2011. Elle forme à la voltige, le dressage classique ou encore le travail en liberté. Cette école brille dans le monde entier avec représentation aux Jeux Equestres Mondiaux de 2014, certains élèves présents à la mer de sable ou encore des spectacles au Salon du Cheval d’El Jadida. Représentante du cheval Barbe dans le mode, son identité est défendue, l’école étant une vitrine importante pour la race que j’ai d’ailleurs appris à découvrir sur place! Je vous avais déjà parlé du Selman Hôtel : celui-ci a un partenariat avec l’école et proposer dans les jardins de l’hôtel des activités autour du cheval ainsi que des spectacles équestres.

Portrait, Haras Régional de Marrakech

Catherine et Khalil dirigent les lieux d’une manière formidable : une équitation classique mais ouverte à la fois ! Khalil Reda a commencé sur parcours équestre en 1981 à Ouirgane au Domaine de la Roseraie tandis que Catherine travaille en Belgique autour du comportement équestre et de l’éthologie. Mari et femme, ils travaillent et voyages encore pour participer à des spectacles équestres. Leur association Cheval Libre souhaite rendre le monde du spectacle équestre accessible à un public plus large.

Khalil Reda à cheval
Catherine Reda et sa jument

Sur place j’ai réalisé un reportage photo dont vous pouvez retrouver un extrait dans cet article. Malgré une organisation de dernière minute j’ai été accueilli à merveille. J’ai eu accès à tout le complexe (écuries, carrière, paddock) qui est splendide. Après avoir photographié l’intérieur des écuries, j’ai eu l’honneur de photographier des cavaliers à cheval coachés par le cavalier olympique Carlos Pinto : rien qu’en regardant j’ai appris quelques conseils pour travailler lors de mes reprises de dressage ! Khalil Reda travaillait Choual un des étalons Barbe de la SOREC. Le travail à pied prends une part importante dans les écuries. Ce jour-là Vincent Liberator était venu travailler Appolo et la jument Nerva dans l’apprentissage du cabré avec Catherine Reda.

Et voici une petite vidéo pour en découvrir un peu plus !

Une réflexion au sujet de « Le Haras National et l’Ecole des Arts Equestres de Marrakech »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.